HOROSCOPE Juin 2021 par Diane BOCCADOR

Pour vos prévisions personnalisées annuelles, cliquez ici

null

Bélier

21 mars – 20 avril

Côté Cœur

1er décan : on dit qu’avec Vénus en Cancer dans le paysage, la moindre petite blessure peut être vécue comme une trahison (que l’on a ensuite beaucoup de mal à oublier). Bref, ça s’imprimera un peu trop longtemps dans votre disque dur et ce sera entre le 3 et le 12 juin. Mais après le 12, la planète Mars en Lion vous aidera à relever la tête et à penser très fort que vous valez mieux que tout ça. Vous aurez bien raison car cette nouvelle assurance pourra vous servir. Ce Mars en Lion est fougueux, théâtral et insistera aussi sur une grande noblesse de cœur et l’importance pour vous de pouvoir admirer l’autre.

2e décan : entre le 11 et le 20 juin, l’autre vous reprochera peut-être d’être un peu trop passif, de le ou la laisser décider pour tout, de manquer d’avis de temps en temps. Allez… ne le(la) laissez pas avoir raison : prouvez-lui le contraire ! Ne vous lancez pas non plus dans les petits chantages affectifs du genre « je fais ceci si tu me donnes cela » ou « si tu ne fais pas ça, ne compte surtout pas sur moi ! ». Pas très chaleureux, pas très amoureux…

3e décan : après le 19 juin, un problème pourrait commencer à se glisser entre vous et vos amours risquent de bugger un peu. Quelque chose se tramera peut-être dans votre dos : est-ce que ça se passera dans votre tête ou est-ce que ça va vraiment être votre fête ? On dira qu’à force de chercher midi à quatorze heures, d’attendre ce qui ne vient pas ou de convoiter ce qui ne vous est pas destiné, vous risquez surtout de vous retrouver frustré.

 

Vie active

1er décan : après le 12 juin, rentrez dans une compétition, mettez-vous au défi ou lancez un pari ! L’entrée de Mars en Lion devrait vous transformer en challenger et/ou vous collera une mentalité de winner. Vous serez aux commandes de votre bolide à succès. Avec cette pêche fantastique, vous pourriez même déplacer des montagnes. Profitez de ce flux d’énergie pour prendre une longueur d’avance ! Attention néanmoins après le 21 : le soleil sera simultanément en Cancer et avec cette planète-là, les émotions brouillent facilement la raison.

2e décan : d’ici le 11 juin, vous ne pourriez que vous ennuyer dans une activité répétitive ou un travail routinier. D’ailleurs pourquoi suivre un planning quand le Soleil est en Gémeaux ? Allez simplement là où l’envie vous porte et ne vous fermez aucune porte. Après le 12 juin, vous prendrez la qualité de vos liens professionnels très au sérieux et vous aurez bien raison car vos efforts de diplomatie ne risquent pas d’être vains. Avec ce long passage de Mercure en Gémeaux, il n’est pas rare qu’un contact se transforme en collaboration valorisante.

3e décan : d’ici le 13 juin, un climat un peu hostile pourrait dominer. L’idée du moment ? Eviter que les polémiques en cours ne prennent de l’importance. Quant aux conflits qui grondent, laissez-les gronder mais faites ce qu’il faut pour qu’ils restent en sourdine. Mais apprenez que toutes les bonnes idées aptes à pouvoir désamorcer une querelle seront bienvenues. Sinon à quoi servirait que l’ingénieuse Mercure en Gémeaux se décarcasse ? Entre le 14 et le 23 juin, commencer une chose et finir par autre chose pourrait devenir récurrent chez vous. Pourquoi ? Parce qu’avec cet éclectique Soleil en Gémeaux, s’appesantir trop longtemps pourra vous sembler être une perte de temps.

null

Taureau

20 avril – 21 mai

Côté Cœur

1er décan : entre le 1er et le 11 juin, cette idyllique association « Vénus en Cancer- Jupiter en Poissons » vous promet une phase sentimentale quasi idéale. Ouvrez l’œil (et le bon !) sur tout ce que pourra vous offrir Cupidon, car il y aura bien de l’amour dans l’air et votre cœur pourrait tout à coup se faire tendre comme un bonbon…Branchez-vous du côté du cœur, visualisez une image du bonheur et laissez-vous porter ! Mais après le 12 juin, on teste les limites, on se titille et on voit qui cèdera le premier. Il y aura de la battle dans l’air et quelques rapports de force à gérer.

2e décan : une complicité amicale qui tourne au mode sentimental, un cadeau qui vous prendra joliment au dépourvu, une initiative audacieuse qui aura une fin très heureuse… La très stimulante association « Vénus-Uranus » peut parfois donner accès à des espérances que l’on n’attendait plus. Ce sera entre le 11 et le 19 juin et il y aura sûrement du nouveau dans le domaine du sentiment : profitez de ces charmants rebondissements et retrouvez momentanément un cœur d’enfant !

3e décan : le romantisme a tendance à renaître à l’arrivée de l’été, et ce sera sûrement le cas pour vous, entre le 19 et le 29 juin. Les attentions que l’on aura pour vous devraient se multiplier : un feeling très tendre, des moments intimes privilégiés, une forte envie d’y croire ou des obstacles qui s’aplanissent. Avec cette association de Vénus et de Neptune, les histoires d’amour ne se passent pas si mal… en général.

Vie active

1er décan : entre le 1er et le 11 juin, soyez perméable et à l’écoute du sens du vent ! Développez votre facette sensible, intuitive, inspirée : c’est dans cette voie-là que Jupiter en Poissons vous entraînera. Mais après le 12 juin, vous aurez autant besoin de vous distinguer que de tout régenter. Oui… mais repérez vite la pédale de frein : vous devriez en avoir rapidement besoin. Quand Mars est en Lion, gare aussi aux réactions de notre Taureau si son honneur, sa fierté ou sa bonne foi sont égratignés : vous ne reconnaitrez ni vos faiblesses, ni vos échecs ! Après le 22 et même s’il y a encore pas mal de turbulences à l’extérieur, il semble que parallèlement, ce très sensible et bienveillant accord Soleil-Jupiter puisse susciter de très jolis petits bonheurs du côté de chez vous.

2e décan : entre le 11 et le 18 juin, on rebondit sur l’air du temps, on improvise gaiement, on s’amuse différemment, on teste un peu tout et on prouve au passage qu’on a l’esprit ouvert. Ce sera l’effet « Vénus-Uranus » sur notre Taureau. Voilà une période comme une boîte à surprise, qui risque de vous donner des tonnes de bonnes idées.

3e décan : d’ici le 13 juin, notre 3e décan se montrera enthousiaste et toujours partant. Ne laissez pas passer cette intéressante vague astrale : tentez quelques expériences et faites partager vos divers engouements à vos collaborateurs ou à votre entourage ! Quand Mars est en Cancer, vous ne supportez pas que l’un de vos proches puisse avoir des ennuis et pourriez même vous transformer en bouclier pour que l’on ne s’en prenne pas à lui.

null

Gémeaux

21 mai – 21 juin

Côté Cœur

1er décan : après le 11 juin, vos initiatives trouveront facilement du répondant, on vous trouvera sûrement plus chaleureux, charismatique et vous attirerez très facilement regards ou compliments. Notre Gémeaux sera caressé dans le sens du poil par un ciel plus valorisant. N’hésitez pas à occuper le devant de la scène festive, menez la danse amoureuse : en cette 2e partie de mois, ce sera largement permis. Cette planète Mars dans le signe vigoureux du Lion risque également de réveiller chez vous quelques ardeurs… Un peu plus de sport en chambre au quotidien, vous ne direz sûrement plus non.

2e décan : d’ici le 12 juin, vous vous entendrez bien et c’est déjà très bien. Affinités affichées, envie d’échanger : la communication est parfois cet aphrodisiaque qui resserre les liens et booste les intérêts communs. Bref, vous dialoguerez volontiers avec votre partenaire, vous prendrez ensemble quelques décisions intelligentes, les choses sembleront avancer raisonnablement dans votre sens. Ce sera rationnel et ça vous conviendra très bien pour le moment.

3e décan : on pense que la sincérité sera toujours l’élément manquant de vos amours de juin (au moins jusqu’au 22), mais à ce sujet, vous en savez sûrement plus que nous. Bref, l’amour flou sera encore au goût du jour. Pour être plus crédible, il faudrait peut-être cesser d’arranger les choses à votre façon et de vouloir lui faire gober votre version de l’histoire.

 

Vie active

1er décan : durant ces premiers jours de juin (jusqu’au 11), on risque de constater que notre Gémeaux manque un peu de combativité. Ce passage de Jupiter en Poissons pourra aussi parfois vous donner l’impression que vous portez une croix sur le dos… Mais après le 12 juin et jusqu’à la fin du mois, la planète Mars en Lion vous soufflera de passer à la vitesse supérieure, de prendre des initiatives. Ce ciel-là sera intelligent et moteur et l’énergie que vous accordera Mars en Lion est une incroyable alliée pour assurer. Prenez la main : l’un de vos projets pourrait prendre de l’envergure et cette passion de l’action sera de toute façon excellente pour vos ambitions !

2e décan : d’ici le 12 juin, pourquoi vous limiter à faire ce que vous savez déjà très bien faire alors que le monde évolue si vite que vous auriez tout à gagner à apprendre et à tester vos compétences dans divers autres domaines ? Tout cela pour dire que le ciel de ce début de mois est fan de nouvelles expériences et vous poussera vers la polyvalence. Après le 12 juin, vos échanges avec les autres seront plus intéressants, vos facultés intellectuelles et votre curiosité d’esprit seront à la hausse, vous vous sentirez plus organisé et plus rationnel. Ce sera l’effet « Mercure en Gémeaux-Saturne ».

3e décan : jusqu’au 11 juin, ne leur dites pas « blanc » quand vous penserez « noir » car à force de camoufler vos opinions, vous allez finir par vous faire prendre en flagrant délit de mauvaise foi ! Faites au moins en sorte qu’il n’y ait pas trop souvent un décalage entre ce que vous désirez et ce que vous exprimez ! Entre le 11 et le 22 juin et puisque le Soleil en Gémeaux regardera Neptune de travers, vous n’aurez toujours rien contre embobiner un peu les gens ou jouer habilement avec leur crédulité. Sans compter que vous pourriez être victime d’une baisse de vigilance ou de ce défaut de concentration qui entraîne le faux-pas.

null

Cancer

22 juin – 22 juillet

Côté Cœur

1er décan : entre le 1er et le 11 juin, l’accord Vénus-Jupiter fera tout pour vous faire grimper sur un petit nuage rose. Ce sera votre spot love de l’année 2021. La divine idylle sera dans l’air et ce ciel-là vous promet de sublimes douceurs ou des moments fusionnels à n’en pas douter. Il y a des jours comme ceux-là où le bonheur peut vous tomber dessus et il suffira juste de l’attraper. C’est le sentiment idéal que pourront vous apporter les sympathiques rayons de Vénus en Cancer et de Jupiter bien associés.

2e décan : entre le 11 et le 19 juin, une bonne surprise n’est pas à exclure. Vous aimez les rebondissements ? C’est prévu… éventuellement. Soit vous réussirez à exporter votre petit couple dans un décorum plus excitant, soit vous zapperez vraiment la routine. Il y aura plein de découvertes à faire en duo et ça risque de vous rapprocher.

3e décan : entre le 19 et le 29 juin, on dira que votre situation sera « compliquée ». Pourquoi ? Parce que cette histoire pourrait bien avoir des p’tits airs de conte de fée mais que pour nager vraiment dans le bonheur, il faudrait un contexte moins anxiogène. Fasciné par quelqu’un d’indisponible ou par les jeux dangereux que Vénus et Pluton vous placeront peut-être sous les yeux, vous pourriez vous gaver de jolies émotions mais vous demander un peu trop souvent s’il faut vraiment céder à la tentation…

 

Vie active

1er décan : si l’on vous dit qu’il n’y aura pas meilleure période que ce mois de juin pour attirer la bonne fortune, il faudra nous croire. Allez savoir pourquoi vous serez souvent là où il faut, quand il le faudra. Heureuses coïncidences, superbes évidences ou feeling chanceux ? Vous pourriez même décrocher le gros lot, grâce à cette superbe association Vénus-Jupiter. Ce sera du 1er au 11 juin. Mais ce sera pas mal aussi après le 21 juin : la vie est si plaisante (divertissante ?) quand le Soleil et Jupiter s’allient pour votre plus grand bien. Avec cet indice astral estival idéal, ce début d’été devrait tenir ses promesses. Ambiance « feel good » pour un Cancer qui devrait vivre l’une des meilleures périodes de son année..

2e décan : entre le 11 et le 19 juin, osez un peu de fantaisie et mettez des facéties dans vos envies ! Ce sera le message de votre ciel et ça vous fera le plus grand bien. Les beaux jours sont beaucoup plus drôles quand on sort du cadre imposé. Sinon ils ne serviraient à rien… Des journées pas comme les autres, ça vous dit ? Un peu moins de carcans et quelques coups de tête pour faire un pied de nez à la monotonie : notre Cancer se lâchera un peu pour se sentir (à terme) beaucoup mieux…

3e décan : d’ici le 13 juin, Mars et Neptune vous communiqueraient bien l’envie de donner le meilleur de vous-même. Alors même si vous sentez les esprits s’échauffer autour de vous, croyez-y à fond ! S’il faut protéger ou défendre quelqu’un que vous affectionnez, on pense que rien ne vous arrêtera (même si à cause de cela, vous risquez de vous en mettre quelques autres à dos).

null

Lion

22 juillet – 23 août

Côté Cœur

1er décan : après le 11 juin, vous serez sans doute plus jouisseur qu’amoureux. L’approche de l’été mettra apparemment vos sens en éveil et s’il s’agit de plaisirs, vous serez toujours ok. L’été n’est pas fait pour végéter : si vous voulez qu’il soit chaud, c’est à vous de jouer ! Et même si vous en faites un peu trop, ce sera toujours rigolo. Fêtes et gros délires en priorité. Le soleil, ça réchauffe aussi les hormones et votre libido pourrait bien devenir insatiable. Combien de fois par jour ? Ca dépendra de votre partenaire mais il(elle) aura intérêt à assurer.

2e décan : d’ici le 12 juin, voilà des journées idéales pour vous rapprocher de votre fratrie ou de vos amis (appeler l’un, faire signe à l’autre, textoter avec le troisième). Ca a peut-être l’air futile mais au final, c’est quand même important. De toute façon et en ce début de mois, privilégiez l’entente plutôt que les émotions ! Après le 12 juin : Mercure en Gémeaux reviendra faire un petit tour en bon aspect de votre décan et vous rappellera que la communication n’est jamais négligeable dans un duo.

3e décan : si vous hésitiez entre deux formidables personnes, c’est peut-être le moment de vous décider (avant le 5 juin). On pense qu’avec l’aide de Mercure et de Vénus en Gémeaux, vous ferez le bon choix. Et si une longue correspondance avec quelqu’un est en train de déboucher sur une relation plus tendre, dépêchez-vous vite de concrétiser car Vénus quittera très vite le signe du Gémeaux.

 

Vie active

1er décan : après le 11 juin, vous allez pouvoir constater qu’avoir la planète Mars dans son camp est souvent un excellent plan et que votre vie risque de prendre une tournure plus passionnante. Pas question de ralentissement ! Au contraire : voilà une 2e quinzaine de juin en mode « vroum », qui ne vous laissera sans doute pas de répit. Enfin de quoi booster votre splendide énergie de Lion… Vous posséderez aussi une emprise sur les choses et les événements qui pourront facilement susciter l’admiration des gens. Confiance en vous, volonté impressionnante… Rien ne devrait pouvoir résister à des dispositions aussi combatives que dynamiques.

2e décan : d’ici le 12 juin, ne faites surtout rien de trop sérieux ou responsabilisant s’il vous plait ! Plus ce sera marrant, futile et rigolo, plus vous en aurez envie. Et plus vous zapperez, moins vous vous ennuierez. Après le 12 juin, une démarche importante prendra son temps et tardera sans doute à aboutir, mais le ciel ira quand même dans votre sens. D’ici le 23, contactez des personnes qui pourraient vous aider et rassemblez les infos aptes à optimiser votre dossier. Il y aura sûrement un nouvel argument à exploiter et après le 23, il risque d’être entendu.

3e décan : d’ici le 11 juin, ce « savoir-plaire » que vous saurez déployer sera quand même extraordinaire. On sait que vous n’avez pas votre langue dans votre poche mais en ce début de mois, ne vous frustrez surtout pas car ça ne pourra que vous servir en bien. Dixit Mercure dans le signe éloquent du Gémeaux. Après le 11 juin, ce Soleil qui entrera dans le 3e décan du Gémeaux évoquera surtout pour vous la multiplicité des situations et des rencontres. On ne peut jamais s’ennuyer avec cette planète-là car elle donne facilement le virus de la découverte.

null

Vierge

23 août – 23 septembre

Côté Cœur

1er décan : entre le 3 et le 12 juin et avec Vénus dorénavant en Cancer, douceur et délicatesse seront d’actualité. Si vous voulez être collé à votre chéri(e) comme une huitre à son rocher, le ou la materner comme un gros bébé ou vous dire des mots doux toute la journée, ce sera à ce moment-là. Un bon feeling, un rapprochement tout tendre, quelques mots doux… : c’est bien possible.

2e décan : entre le 11 et le 20 juin, le bon feeling is back. Cette tendre Vénus en Cancer est ultra bienveillante, les échanges seront empreints de douceur, de romantisme. Quelqu’un pourrait même vous surprendre avec de très jolies attentions. Vous aimez être étonné ? Vous le serez sans aucun doute car avec ce ciel-là, l’émotion pourrait bien se réveiller pour de bon (il est réputé pour être aussi stimulant que charmant).

3e décan : entre le 19 et le 29 juin, Vénus en Cancer fera ressortir la facette la plus sensible de notre Vierge. Besoin de tendresse, d’affection, d’un joli havre de paix ? Ce sera exactement le bon moment. Des câlins, des bisous et tout et tout. Ca forme un très joli « nous » et ça ne fait pas de mal après tout…

 

Vie active

1er décan : en ce mois de juin, vous aurez peut-être tendance à suivre le mouvement plutôt qu’à aller de l’avant ou à être un peu trop influençable. En tout cas, vous allez vite comprendre que ce Jupiter en Poissons n’est pas un foudre de guerre pour une Vierge. Cette planète-là vous rend globalement moins rationnel, un peu fuyant ou entretient simplement un courant de démotivation. Un vrai besoin de fuir les problèmes ? Un gros manque de dynamisme ou de combativité ? C’est bien possible mais on espère que vous réussirez quand même toujours à filer droit…

2e décan : d’ici le 11 juin, vous ne réussirez sans doute pas à vous impliquer vraiment ou à vous concentrer, vous zapperez constamment d’un sujet à un autre et on vous trouvera instable, pipelette ou dispersé. C’est l’effet « Soleil en Gémeaux » sur notre Vierge. Après le 11 juin, la période va sans doute être marquée par une certaine nervosité (long retour de Mercure en Gémeaux oblige…). Rien de bien grave et pourtant un rien vous agacera, des rendez-vous s’annuleront, des quiproquos vous énerveront ou les imperfections de l’organisation vous mineront. Pour alléger cette charge mentale annoncée, il va falloir penser sérieusement à échelonner vos priorités.

3e décan : d’ici le 13 juin, la tendance sera « protectrice ». Vous aurez envie de défendre et soutenir qui vous aimez et c’est toujours comme ça quand Mars se balade dans le signe très conservateur du Cancer. Si vous constatez que votre motivation dépend surtout de l’affection que vous avez (ou pas) pour les gens, ce sera tout à fait normal avec cette planète-là. Mais même s’il se passe des choses sympas du côté de votre clan, ce ne sera sans doute pas « ça » au boulot. Vous vous êtes peut-être enferré dans un petit mensonge et vous n’aurez pas du tout envie de clarifier les choses. Après le 13 juin et avec le Soleil en Gémeaux dans l’atmosphère, rien ne sera jamais linéaire. Ca risque d’être un peu fouillis mais au moins, on ne pourra pas parler d’ennui.

null

Balance

23 septembre – 23 octobre

Côté Cœur

1er décan : entre le 3 et le 12 juin, vous ferez facilement la fine bouche et serez plutôt capricieux. Notre Balance risque d’être d’humeur changeante, plutôt diablotin que câlin-câlin… Si votre partenaire ou l’être de vos pensées ne vous sécurisait pas assez ou ne vous donnait pas votre dose de preuves d’amour, vous seriez comme une âme en peine. Si il ou elle ne comprend pas ça, il ou elle va voir comme vous pouvez le ou la faire tourner en bourrique… En revanche et après le 12 juin, la planète Mars en Lion boostera confiance en vous et charme personnel pour vous donner bien plus fière allure et vous permettre de relever la tête et retrouver votre dignité. Cette planète-là est aussi réputée être chaude comme la braise et pourrait marquer (d’ici la fin du mois) une parenthèse sensuelle décomplexée.

2e décan : entre le 11 et le 20 juin, votre partenaire aura peut-être quelques difficultés à comprendre ce que vous désirez vraiment. Mais la vraie question sera : le savez-vous vous-même ? C’est souvent comme ça pour notre Balance quand Vénus est en Cancer. Ne vous fermez pas comme une huître au moindre petit problème, évitez les sujets qui fâchent (si vous le pouvez) et réagissez toujours de façon très rationnelle face à un éventuel embarras.

3e décan : entre le 19 et le 29 juin, retenez que vous aurez surtout besoin de sécurité et de confiance. On vous conseillera donc de fuir les personnes volages comme la peste, de ne pas vous entêter dans une situation compliquée et de ne pas tenter l’histoire d’un soir ! Ca vous ferait surtout broyer du noir. Ne perdez pas non plus la tête à la moindre petite bête et ne tombez pas à pieds joints dans les pièges de la jalousie !

 

Vie active

1er décan : après le 11 juin, notre Balance va adorer prendre des initiatives autant que les commandes. L’entrée de Mars dans le signe dyna-tonique du Lion vous promet un tourbillon d’événements passionnants. Vous aurez sans doute envie (et besoin) de prendre la direction des opérations et votre pouvoir d’action sera en pleine croissance. Attention : après le 23 juin, votre extrême sensibilité du moment (activée par le Soleil en Cancer) sera parfois un peu handicapante et cette drôle d’émotivité pourrait vous faire perdre en esprit de décision (et même quelquefois vos moyens). Dommage…

2e décan : d’ici le 11 juin, prenez toujours le temps de l’observation. C’est de cette façon que l’on comprend mieux le fonctionnement des choses et des gens, et c’est le message du Soleil en Gémeaux quand il s’associe à Saturne. Après le 11 juin, un dossier datant de mai pourrait revenir sur le tapis mais d’ici la fin de ce mois de juin, il va falloir déployer toutes vos qualités de diplomatie et d’intelligence relationnelle pour rassembler les personnes concernées autour de la table et les convaincre du bien-fondé de votre démarche.

3e décan : d’ici le 13 juin, le ciel vous fera peut-être osciller entre bras de fer et grosses pressions (surtout si c’est en famille). Le « vivre ensemble » est parfois étouffant, les tensions familiales ça n’a rien de génial… Ce sera vraiment le moment de nous prouver que vos talents de diplomate ne sont pas qu’une légende. Dans ce climat plutôt houleux, vous aurez besoin d’eux (et plutôt deux fois qu’une…). Entre le 14 et le 22 juin, prendre les choses trop au sérieux ne sera absolument plus « tendance » (Soleil en Gémeaux oblige…). On pense plutôt que l’humour sera même votre petit « plus » en toutes circonstances.

null

Scorpions

Du 23 octobre au 22 novembre

Côté Cœur

1er décan : entre le 1er et le 11 juin, le meilleur des choses du cœur sera à votre portée. Il faudra saisir les occasions sans trop y réfléchir et draguer l’étincelle qui pourrait vous emmener au 7e ciel. Si vous attendiez l’âme sœur, il n’y aura pas cette année de meilleur moment. Des attentions délicieuses, de petites déclarations, un(e) partenaire aux petits soins et vous voilà ultra câlin ! On vous fera la cour ou l’amour jouera sur du velours, vos rêves pourraient toucher une tendre réalité et vous devriez trouver votre bonheur beaucoup plus près (et vite) que vous ne le croyez.

2e décan : entre le 11 et le 20 juin, la tendre Vénus en Cancer protègera vos sentiments, vous rendra plus réceptif à l’émotion et est toujours fan de soirées romantiques. Voilà donc des journées pleines de bons sentiments, de gentilles attentions : vous aurez sans doute l’envie de chouchouter pleinement votre chéri(e). Grâce à cette Vénus-là, le feeling sera un peu rêveur et vous soufflera surtout de laisser parler votre cœur.

3e décan : entre le 19 et le 29 juin, on parlera d’une ambiance « chabadabada », propice à la romance. Ce sera peut-être le moment de dire « je t’aime » en toute simplicité (parce que Vénus en Cancer est « trop chou » et tellement tendre quand elle s’allie à Neptune). L’amour sera bien une question de feeling, vous vous sentirez « connecté » et si Madame ou Monsieur est romantique, ça promet même une parenthèse idyllique.

 

Vie active

1er décan : rien de mieux que cette bienveillante paire astrale Vénus-Jupiter pour attirer la chance, les bonnes personnes et les meilleures opportunités. Et ça va durer jusqu’au 11 juin : à bon entendeur… Mais après le 12 juin, l’attrait de l’excès, le besoin de jouer les fortes têtes et le risque d’en attraper une grosse (tête) seront vos symptômes récurrents (Mars en Lion oblige…). Plus de surestimation et de petites vanités que de modestie, car notre Scorpion du moment aura besoin avant tout d’exister. Vous ferez donc votre show mais ce sera parfois un peu trop… Savoir rester à sa place est parfois la meilleure des tactiques. Le cas échéant, on pourrait vous le reprocher.

2e décan : entre le 11 et le 20 juin, vous pourriez vivre quelques moments rares et privilégiés avec vos amis ou vos enfants. Des échanges touchants, des démonstrations d’affection, des mots très émouvants… Des facilités d’intégration et d’adaptation pourront aussi vous rendre très populaire dans votre groupe de vie. C’est sympa de s’entendre aussi bien et ce sera l’effet « Vénus en Cancer ».

3e décan : la période du 1er au 13 juin vous offrira encore une pêche susceptible de motiver les enthousiasmes les plus défraîchis. Faites des projets et comptez sur votre belle motivation pour leur donner consistance ! Cette généreuse et parfois euphorique association Mars-Neptune vous le dit et vous le répète : lancez-vous ! Ca devrait valoir le coup… Entre le 19 et le 29 juin, la « positive attitude » va devenir votre bon filon : observez votre vie par le grand bout de la lorgnette et bottez en touche les petits problèmes. Après la pluie, vient le beau temps et c’est ce qui sera important.

null

Sagittaire

22 novembre – 22 décembre

Côté Cœur

1er décan : à partir du 11 juin, un pic de libido n’est pas exclu parce que Mars entrera dans le signe démonstratif et chaleureux du Lion. Cette planète-là est connue pour ouvrir l’appétit (sexuel) et érotiser l’atmosphère Ca pourrait donc être caliente… si vous le désirez. Tout « pour le plaisir » et chacun y trouvera son compte. Faire l’amour tous les jours (et même plusieurs fois par jour) : et pourquoi pas ?

2e décan : d’ici le 12 juin, vous aurez peut-être trop de choses à faire ou à penser pour laisser vraiment de la place à l’autre. Et puis quand le Soleil est en Gémeaux, les sujets qui fâchent vous font généralement prendre la poudre d’escampette. De toute façon, vous trouverez sans doute ce qui se passe à l’extérieur de chez vous beaucoup plus funky…

3e décan : toujours en train de chercher excuses ou échappatoires pour justifier votre vie amoureuse aléatoire ? En tout cas et avec ces planètes-là (jusqu’au 5 juin), votre chéri(e) ou vos prétendant(e)s seront sans doute encore en période probatoire. Entre le 5 et le 13 juin et si vous continuez à lui raconter un peu tout et n’importe quoi, il(elle) aura toutes les raisons de douter de votre bonne foi. On peut comprendre que dans certaines situations, vous ne puissiez peut-être pas jouer franc-jeu. Mais si vous pensez qu’il(elle) va continuer à n’y voir que du feu, vous vous mettez le doigt dans l’œil.

 

Vie active

1er décan : ce Jupiter (qui s’éternise début Poissons) peut vous faire manquer de dynamisme, vous démotiver. Autant dire que jusqu’au 11 juin, vous aurez tendance à fuir les confrontations mais aussi à garder pour vous ce qui ne va pas. Mais après le 11 juin, une planète ultra dynamique (nommée Mars en Lion) s’installera à vos côtés et vous vous sentirez pousser des ailes pour faire avancer le « schmilblick » dans votre vie : quelle assurance et quelle énergie tout à coup ! Tant que vous aurez de quoi prendre la direction d’une quelconque opération, on vous sentira à l’aise dans vos baskets et doublement partant pour prendre les devants.

2e décan : d’ici le 12 juin, vous aurez tendance à rester dans le superficiel, à survoler ce que vous aurez à faire. Pour vous, le Soleil en Gémeaux n’a rien de statique et a même une dent contre la logistique. Organiser votre emploi du temps ne vous effleurera même pas : y aller au p’tit bonheur la chance sera davantage sur votre fréquence. Après le 12 juin, vous allez plus d’une fois vous sentir submergé et votre façon de gérer courriers, mails et rendez-vous sera une vraie misère. Le long recul de Mercure en Gémeaux va plus d’une fois vous taper sur les nerfs. On pense qu’il faudra vraiment penser à mettre vos dossiers à jour parce que sinon et avec ce manque d’organisation et de précision permanent (Mercure en Gémeaux oblige), ça va être la noyade assurée

. 3e décan : d’ici le 11 juin, vous ne comprendrez pas toujours tout, vous n’aurez pas le (bon) mode d’emploi et si l’on ne vous explique pas un peu tout ça, ça va être la noyade assurée. Bref, ce ciel-là manquera diablement de clarté. Entre le 12 et le 22 juin, ne comptez pas trop sur un quelconque suivi d’idées ! Du coq à l’âne et du blanc au noir, vous préférerez sûrement changer d’avis ou d’option que de persévérer.

null

Capricorne

22 décembre – 21 janvier

Côté Cœur

1er décan : entre le 3 et le 11 juin et avec Vénus en Cancer dans les parages, une forme de timidité pourrait vous faire perdre bien souvent vos moyens. Si quelqu’un vous plaisait, il faudra vous faire violence pour ne pas rougir et bégayer à tout bout de champ. Si vous êtes en couple, vos sentiments seront peut-être voilés par une amertume permanente et pas question de vous montrer tendre ! Vous aurez tendance à trainer vos rancœurs comme des boulets, à mal gérer vos émotions et de grosses difficultés à pardonner.

2e décan : entre le 10 et le 20 juin, on ne vous sentira pas très serein ou même un peu inquiet, peut-être parce que vous manquerez de confiance en vous. C’est quand même fou comme vous pouvez tout à coup être fragile quand Vénus en Cancer traîne dans l’atmosphère. Reprenez donc vos esprits et chassez ces petites méchantes émotions qui vous trahissent !

3e décan : entre le 19 et le 29 juin, vous pourriez vous sentir en état de dépendance ou bien un peu coupable. Avec ce désaccord Vénus-Pluton dans les parages, le pathos de notre Capricorne sera sans doute bien sollicité. Laissez vos états d’âme de côté pour ne pas compliquer les problèmes et ne perdez pas votre temps en hauts et bas émotionnels !

 

Vie active

1er décan : œuvrer en toute discrétion, manœuvrer en sous-marin… C’est une forme de principe de base quand Jupiter est en Poissons. Avec cette planète-là dans l’atmosphère, on comprend vite que l’on peut accomplir de belles choses sans forcément faire parler de soi. Mais après le 21 juin, le passage du Soleil en Cancer pourra vous rendre un peu nostalgique. Il est sûr que si vous passez votre temps à penser que « c’était tellement mieux avant », vous aurez plus de mal à vous sentir bien au présent.

2e décan : entre le 10 et le 20 juin, ne soyez pas trop impressionnable, craintif ou dépendant. Un climat peu « secure » vous fragilisera peut-être. En tout cas et à ce moment-là, certaines petites choses ne seront pas faites pour vous rassurer. Ambiance momentanément inconfortable (Vénus en Cancer oblige…). Mais il suffit parfois de rationaliser ses peurs pour voir les choses autrement et de façon plus positive. Pensez-y !

3e décan : d’ici le 13 juin, un peu moins de normalité, un peu plus de difficultés… Comme Mars en Cancer se prendra de plein fouet les rayons de l’inquiétant Pluton, sachez que votre vie de famille n’aura sûrement plus rien d’un conte de fée. Ne cédez pas à la tentation de mettre un coup de pied dans la fourmilière (en cas de conflit latent dans votre clan ou dans votre équipe de travail) : l’important sera d’éviter qu’un désaccord ne vire au frontal. Tant que le conflit reste larvé, vous n’avez pas grand-chose à redouter. Même si ça vous dérange ou si ça vous démange, ne vous mouillez pas trop ! Après toute cette agitation, vous serez sans doute ravi d’apprendre qu’à partir du 14 juin ces planètes turbulentes ne seront plus d’actualité. Un ciel plutôt neutre sera évidemment le bienvenu.

null

Verseau

21 janvier – 20 février

Côté Cœur

1er décan : après le 11 juin, ce ciel-là pourra vous rendre très jaloux ou même parfois vous donner des allures de « petit tyran ». Si votre orgueil était blessé ou si un(e) rival(e) vous faisait de l’ombre, vous risquez de ne pas du tout apprécier. Un Verseau ne compte pas pour des prunes… et vous aurez sûrement l’envie de lui rappeler de temps en temps. Oui… d’accord mais n’en rajoutez quand même pas, s’il vous plaît ! Vous aurez également un tempérament de jouisseur hypertrophié alors ne tombez pas dans une quête de plaisirs exagérée.

2e décan : rien de vraiment important à signaler de ce côté-là car Vénus ne s’occupera plus de votre cas. La vie sociale et amicale vous attireront sans doute beaucoup plus.

3e décan : d’ici le 5 juin, vous auriez tort de ne pas mettre de jolis mots sur les sentiments que vous ressentez. Vénus et Mercure en Gémeaux vous accorderont encore l’élégance d’un Cyrano dans votre communication amoureuse. Entre le 11 et le 23 juin, le Soleil en Gémeaux est plutôt extraverti et rigolo mais jamais très porté sur la bagatelle. La période sera donc sans doute sociable plus qu’amoureuse mais ça ne vous empêchera pas d’être heureux.

 

Vie active

1er décan : après le 11 juin, la planète Mars dans le signe affirmé du Lion pourra favoriser les combats de préséance et les petites luttes de pouvoir. Notre Verseau du 1er décan se mettra donc trop facilement en mode « battle ». « Perdre » ou céder du terrain pourra par exemple vous rendre très agressif. Attention aussi à ne pas vous montrer trop gourmand ! N’empiétez pas sur les plates-bandes d’autrui, n’outrepassez pas vos droits et ne soyez pas trop sûr de vous : cette planète-là vous poussera parfois à dépasser les limites du raisonnable.

2e décan : d’ici le 12 juin, ce début de mois sera estampillé « ouverture sur le monde » pour notre Verseau du 2e décan. Le Soleil en Gémeaux est tellement curieux de tout et de tous qu’on n’a jamais trouvé mieux que lui pour être sûr de ne pas mourir idiot. Après le 12 juin, cette association « Mercure en Gémeaux-Saturne » sera idéale à chaque fois que vous aurez un argumentaire à préparer, un discours à peaufiner ou un point de vue à préciser.

3e décan : d’ici le 11 juin, n’hésitez jamais à complimenter judicieusement ceux que vous aimeriez convaincre. La flatterie est un argument qui peut faire mouche quand Mercure en Gémeaux est dans l’atmosphère. Entre le 11 et le 23 juin, on s’amuse un peu et on plaisante beaucoup parce qu’avec le Soleil en Gémeaux, rien n’est grave et qu’il y a toujours moyen de relativiser (ou de zapper) les problèmes.

null

Poissons

20 février – 21 mars

Côté Cœur

1er décan : entre le 1er et le 11 juin, profitez des rayons d’une atmosphère un peu magique de « bien senti » et de « merveilleusement ressenti » et faites la part belle aux sentiments ! Le ciel vous suggèrera de faire un vœu, de l’aider un peu et d’y croire vraiment. Pas d’entrave, pas de problème : l’accord Vénus-Jupiter est généralement promesse de grands bonheurs et de superbes joies du cœur. Cette période placera donc les Poissons du 1er décan au premier rang des « gâtés » selon le ciel.

2e décan : entre le 11 et le 20 juin, il pourrait y avoir un p’tit quelque chose d’extraordinaire dans l’air, de la fantaisie dans vos amours, des hasards incroyables, de l’étonnement à plein temps. Vous aurez la chance de pouvoir profiter des rayons plutôt sympas de l’atypique aspect Vénus-Uranus, qui évoque des soubresauts vivifiants (idéals pour retrouver un nouveau souffle).

3e décan : d’ici le 5 juin, Mais entre le 19 et le 29 juin, on se cajole, on se couve des yeux. Ce sera plein de marques d’attention, d’affection et de tendresse. Cette association « Vénus en Cancer-Neptune » est presque une passerelle pour le monde des bisounours. Des mots doux et du bien-être à gogo : sous ce ciel-là, l’autre saura vous démontrer (par d’innombrables petits gestes) que vous êtes bien sa dame (son roi) de cœur, vous prouver son attachement, manifester sa délicatesse.

 

Vie active

1er décan : croyez-vous en la chance ? Parce qu’entre le 1er et le 11 juin, elle attendra de pied ferme les Poissons du 1er décan, qui s’offriront un vrai courant de facilité (mené de main de maître par Vénus en Cancer et Jupiter en Poissons). Ce ciel-là vous souffle de sauter sur les occasions qui vous plairont. Attrapez-les tout de même au pas de course car la chance ne profitera qu’aux plus rapides d’entre vous. Après le 21 juin et avec cette association de très jolies planètes (le Soleil en Cancer et Jupiter en Poissons), on pourrait presque vous prévoir « tout le bonheur du monde » sans craindre de se tromper. Et ça durera jusqu’à la fin du mois.

2e décan : pourquoi se prendre le chou à prévoir quoi que ce soit quand le Soleil est en Gémeaux (d’ici le 12 juin) ? En ce début de mois, vous serez plutôt en mode « on verra bien » et ce ne sera même pas grave si au final vous ne voyez rien… Après le 12 juin, votre hantise risque d’être la paperasserie. Trop de courriers à faire, de sujets à traiter, de rendez-vous à placer. A cause de l’omniprésence de Mercure en Gémeaux, notre Poissons oscillera entre le surmenage et le laisser-aller.

3e décan : d’ici le 13 juin, vous surferez sur une vague enthousiaste sans vous dégonfler car vous verrez résolument la vie en rose. Vous ne manquerez sûrement pas de foi en ce que vous projetterez, sous les feux optimistes de Mars et Neptune bien associés. On sent bien que votre petite tribu captera une bonne partie de votre attention et vous donnera même parfois des ailes. Mais par ailleurs, vous aurez sans doute un problème relationnel délicat à gérer, parce que vous n’aurez pas dit toute la vérité. Entre le 13 et le 22 juin, ce ciel-là fera de vous une vraie girouette. Vous aurez tellement d’idées en tête que vous risquez de courir tout le temps sans jamais parvenir à boucler votre planning